egemingeschiedenis1121

Dans le monde entier à partir d’Anvers

Pendant environ 70 ans, Egemin Automation s’est développée pour devenir active en Europe, en Amérique du Nord, en Asie et en Océanie. Le fil rouge qui rythme notre histoire repose sur des solutions créatives et sur le développement de nos compétences clés.

Electricité

Electricité Générale pour la Marine et l’Industrie (Egemin) est née en 1947, à Sint-Pietersvliet à Anvers. L’entreprise était alors spécialisée dans les réparations d’électricité navale, elle a été fondée par Theo Pomierski, entrepreneur, philosophe et artiste.

Traitement des marchandises

Lors de l’exposition universelle de Bruxelles en 1958, Egemin a conclu un contrat avec la société allemande Still pour la livraison de chariots élévateurs à fourche. Dans les années qui suivirent, les activités se sont élargies au traitement de marchandises. Egemin devient Egemin Automation et reprend l’activité principale dans le nom même de l’entreprise.

Outre les installations navales, Egemin Automation travaille également à des installations électriques pour l’industrie. Les activités pour le traitement des marchandises s’étendent aux convoyeurs à chaîne au sol, aux convoyeurs à rouleaux et aux systèmes de transport car-body pour l’industrie automobile.

Automatisation des stations essence, processus et l'intralogistique

A la fin des années 60, Luc Pomierski, le fils de Theo, ajoute une nouvelle activité, baptisée Applied Electronics. Egemin Automation commence alors l’automatisation des stations essence. En dix bonnes années, le département Applied Electronics devient le leader du marché dans son segment. C’est une période florissante pour l’entreprise qui possède alors trois activités principales : Industrial Electricity, Handling Systems et Applied Electronics. Lorsque les investissements dans les stations essence régressent, Applied Electronics est vendu, en même temps que quelques précieux brevets.

A la fin des années 80, sous la direction de Donald Pans, l’entreprise familiale passe sous la houlette d’un actionnariat industriel. Sidmar, aujourd’hui Arcelor-Mittal, et Saab offrent de nouvelles possibilités à Egemin Automation. Il s’en suit une période de grande croissance. L’entreprise Egemin Automation se profile comme fournisseur d’automatisation pour l’industrie du traitement et de la manutention.

Expansion mondiale

Fin 1999, l’actionnariat de Sidmar et Saab est cédé aux groupes d’investissement Ackermans & van Haaren, KBC Private Equity et Mercator. Ensemble avec la direction, ils reprennent Egemin Automation. Et avec la reprise de Schlafhorst Automation au Michigan, Egemin Automation fait le grand saut. En 2010, Egemin Automation crée de nouveaux bureaux à Shanghai et à Hong Kong pour servir les marchés chinois et d’Asie-Pacifique.

Accent sur l'activité principale

Egemin Automation vise à poursuivre la croissance dans l'automatisation de la manutention de matériel et des services tout au long du cycle de vie avec des produits et des solutions haut de gamme comme les célèbres véhicules autoguidés (E'gv®) et les solutions de distribution et d'entrepôt automatisés (E'wds).

En 2015, les activités d'automatisation de manutention d'Egemin ont été acquises par la multinationale KION Group, un des leaders du marché mondial en matière d'intralogistique. L'équipe de direction de l'entreprise est composée de Jan Vercammen (président-directeur général), Marc Guns (directeur des opérations), Francis De Backer (vice-président des ventes et du marketing), Éric Henrard (vice-président des opérations) et Éric Maes (vice-président des finances et de l'administration).


Contactez un spécialiste


et recevez une réponse
dans les 3 jours de travail